Il y a des jours tristes. Rechercher des choses aux quelles s’accrocher. Tenter de chasser le chagrin. Ne rien trouver d’assez fort pour y arriver. Un jour, tu seras peut-être là. Peut-être pas. Je te devine parfois. Tu es là, dans l’épais brouillard. Tu t’étais approché tout près. Si près. Avant de t’échapper. Me laissant dans ce brouillard. Pleine de doutes. À bientôt peut-être.

Cet article provient du blog Me and my broken eggs. Madame Omelette habite à Tataouine et est également auteur de #19 Que resta-t-il de moi ? et #17 Pas de pause PMA.
Lire la suite sur le blog ›