Il était tôt ce matin, peu à peu mon cerveau encore engourdi se rendit compte que la sonnerie du mon réveil était en train de retentir. Alors, d’un coup d’un seul je me suis souvenue que ce matin je ne pouvais pas laisser passer, ni un, ni deux ou même trois rappel. Il fallait que je me lève. Dans la pénombre de la nuit, j’ai pris mes affaires et je suis partie, seule sur le quai. 6h03, le morning train allait m’amener vers une contrée pour la journée. J’ai lu, j’ai...

Cet article provient du blog Slice of Cactus. Céline habite à Gironde et est également auteur de En place à la station de Gourette et La traversée du désert à la dune du pyla.
Lire la suite sur le blog ›