Il paraît que je suis de retour de vacances… Je dis ‘il paraît’ parce que moi je ne m’en suis pas aperçue. Je suis toujours là-bas. Pourtant, elles étaient courtes ces vacances. Mais j’ai aimé. J’ai aimé l’air du grand large, l’horizon sans fin, le bruit des vagues… Pourtant Cosminou nous a sorti le grand jeu avec poussée de fièvre magistrale. Pompiers en pleine nuit, urgences pédiatriques et tout le bazar. Mais j’ai aimé. Les vacances pas les urgences (je...

Cet article provient du blog La Cacahuète Cosmique. Aileza est également auteur de Pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui partent en premier ? et Moi lectrice, ultra-sensible, psychorigide et… amnésique.
Lire la suite sur le blog ›