Quand j’étais plus jeune, je rêvais de l’école des sorciers, de la magie de Poudlard et de ses fabuleux décors, persuadée qu’il n’existait rien de mieux. Bon, je me suis rapidement fait une raison, quand bien même l’école d’Harry Potter existait, je ne devais être rien d’autre qu’une simple moldu car jamais une chouette n’est venue me porter une lettre d’admission avec rendez-vous sur la voie 9 ¾. Mais la vie réserve de bonnes surprises. A défaut d’intégrer...

Cet article provient du blog Calleis fleurs. Camille est également auteur de A l’école des fleuristes, où la découverte du linéaire et du végétatif #2 et Et j’ai craqué ….
Lire la suite sur le blog ›