Gaëlle a été enlevée par Vincent alors qu’elle avait 10 ans. Sa vie ne se résumait plus qu’à passer ses journées dans une cave le jour, puis à tenir compagnie à son ravisseur en fin de journée et la nuit. Jamais maltraitée et comblée de tout ce qu’elle désirait – matériellement parlant -, son calvaire prend fin, huit années après son enlèvement… L’histoire appartient à celui qui la vit Le récit que nous propose Frédéric Videau n’est pas sans rappeler...

Cet article provient du blog Les chroniques ciné d'Absolutvero, une passionnée lyonnaise. Vero habite à Lyon et est également auteur de Young adult et Les bagels de Coffee and food (Lyon 9e).
Lire la suite sur le blog ›