Je me rappelle quand j’étais au lycée et puis ensuite à la fac, on racontait nos cuites comme on racontait nos exploits. Être bourré, c’était cool. Il était impensable de faire une soirée sans alcool. Parce qu’on pensait qu’il était impossible de s’amuser sans alcool. Pourtant, il était fréquent que je me retrouve à tenir les cheveux des copines qui vomissaient et moi-même j’ai fini la tête dans un seau à plusieurs reprises. Mais il faut croire que pour nous,...

Cet article provient du blog I feel blue. Retrouvez également son article La dernière génération pré-Internet et Une photo par jour – Semaine #14.
Lire la suite sur le blog ›