Dans un petit village sarde des années cinquante, la vieille couturière, Tzia Bonaria, décide d’accueillir chez elle Maria, quatrième fille d’une veuve d’humbles origines. Ce sera sa « fille d’âme », à laquelle elle va apprendre son métier, offrir un avenir, tout en l’obligeant à s’appliquer à l’école, ce qui n’est guère courant pour une fille à...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Le mardi sur son 31 et Hôtel Adlon, Philip KERR.
Lire la suite sur le blog ›