J’ai parlé du silence et du soupçon, de la préférence pour le fait plutôt que pour l’explication. Je n’aime pas m’étendre sur les sentiments. Une trop grande propension à parler des affects nous entraînera toujours vers le labyrinthe sentimental, vers...

Cet article provient du blog Alombredesmots. Johanna habite à Entre Paris et Amiens et est également auteur de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, de Harper Lee.
Lire la suite sur le blog ›