Je résiste à l’envie/au besoin d’écrire ce que j’ai dans le ventre depuis des semaines et des semaines. Je vais l’écrire, peut-être que je cliquerai sur « publier », peut-être pas. On verra.J’essaie de ne pas y penser. Je noie mon cerveau dans le travail, je profite de chaque instant de joie à fond, vraiment à fond, j’opte pour un échappatoire à chaque fois que mes pensées dérivent. C’est le soir, quand les lumières sont...

Cet article provient du blog Femme Sweet Femme. Ginie FemmeSweetFemme est également auteur de Mimolette et La bulle.
Lire la suite sur le blog ›