Mais je ne le savais pas du tout. J’étais déjà pas mal complexée et prompte à me critiquer. Il me semblait toujours avoir trop de graisse par ici, trop de formes par là… Je n’étais presque jamais contente de moi et quand il m’arrivait de m’autoriser à me trouver juste un peu mignonne, j’en éprouvais un grand sentiment de culpabilité et d’orgueil mal placé. Et aujourd’hui je regrette. Je regrette de n’en avoir pas plus profité. Je regrette de ne pas avoir...

Cet article provient du blog L'heureuse imparfaite. Adélaïde est également auteur de Un homme en colère et La pensée positive par Mike Laughead :).
Lire la suite sur le blog ›