Parce que ces petits baumes, loin des grands discours, des grandes théories, à leur tâche chaque jour (enfin chaque soir chez moi), on peut dire d'eux : ils changeaient la vie. Ne me remerciez pas pour cette chanson de Goldman qui va maintenant vous poursuivre toute la journée. C'est cadeau. Moi qui était accro à des baumes bien chimiques, me voilà enfin du côté bio de la force. En même temps, après le 372ème passage à la boutique Aroma-Zone d'Odéon, pas étonnant qu'un de ces...

Cet article provient du blog Instant de fille. Odreylilith habite à Paris et est également auteur de Octobre rose 2014 par Essie et Vernis à l'eau Tribal colour sur le site Neejolie.
nous en parle aussi, dans :

Lire la suite sur le blog ›