Ce n'est pas moi, non pas moi,mais le vent qui s'engouffre en moi !   Un vent léger soufflesur la nouvelle marche du Temps Pourvu qu'il m'emporte,m'entraîne, pourvu qu'il m'entraîne ! Que je sois sensible,subtil, délicate offrande ailée   Pourvu que, faveur suprême,je me rende et me livre au beau vent léger,si léger, qui parcourt le chaos du monde  […]O je voudrais, pour la merveillequi bouillonne en mon âme, être une bonne source,une bonne...

Cet article provient du blog le coin enchanté. Mijanouk est également auteur de La beauté en soi ... et Le seul véritable voyage....
Lire la suite sur le blog ›