Oh ma pauvre crevette cosmique ! Depuis plusieurs semaines maintenant tu vois défiler tous ces billets arborant fièrement leur participation aux apéros cosmiques. Tu entends des chuchotements conspirateurs, des gloussements furtifs, tu crois même percevoir des bruits de glouglous intempestifs. Et tu te recroquevilles, persuadée que tout ceci n’est pas pour toi, que le train de la convivialité bloguesque, une fois de plus, est parti en te laissant sur le quai. Mais enfin ! Tu pensais...

Cet article provient du blog La Cacahuète Cosmique. Aileza est également auteur de Si j’étais immortelle… et Et si on était payé pour être heureux ?.
Lire la suite sur le blog ›