copyright Variations photographiquesLe train à grande vitesse file vers l'ouest, pressé d'atteindre l'océan. Je croise une couche de nuages épars qui filent en sens inverse, vers l'est, absorbés par le sérieux de leur tâche - masquer le ciel trop bleu et préserver le vert éclatant des premières pousses des rayons toxiques du soleil. Je regarde ces terres qui défilent, et je ressens profondément à quel point je suis chez moi. A quel point la terre de ce pays est mienne et fait...

Cet article provient du blog Moi,Je. Valérie est également auteur de 57 et Livre et vous.
Lire la suite sur le blog ›