Faire le plus, c’est être capable de faire le moins. En rédaction, c’est la même chose, même s’il vous en coûtera un peu d’amour propre. Des années d’étude en linguistique française, des heures passées à s’entraîner pour formuler de beaux discours, à varier le vocabulaire à coups de synonymes hautement recherchés, à apprendre à pondre une prose qui tirerait une larme d’émotion au plus buté des académiciens. Puis se voir confier la traduction d’un petit...

Cet article provient du blog TSL Langues, le blog littéraire.. Retrouvez également son article Guides touristiques.
Lire la suite sur le blog ›