Une plongée en Russie qui me laissa de marbre. Quel dommage alors que ce documentaire de par son thème et sa quatrième de couverture était rempli de promesses ! Sensible à la littérature russe et inconditionnelle de « l’âme slave », je n’ai pas trouvé de dimension un tant soit peu littéraire au travers des pages. Quant à « l’âme slave » celle-ci a fini par sa redondance à se vêtir d’un manteau bien épais de superficialité. Certains témoignages ont su me...

Cet article provient du blog Délicieuses Vanités. Juliette est également auteur de Revenir sur le bout des pieds et Le diable en personne de Peter Farris.
Lire la suite sur le blog ›