uand j'étais bien plus jeune, il nous arrivait encore d'aller à l'église. Je m'ennuyais  souvent, pendant le laïus du curé que seul troublait les exercices de gymnastiques. Debout assis, à genoux et on recommence. Alors, je regardais les murs.. les fresques , les vitraux. Motifs troublants, souvent sanglants Pauvre Jésus. J m'interrogeais aussi sur le sens de tout ça. Avec beaucoup de critiques. Ca ne mêmpêchait, et ça ne m'empêche toujours pas, d'être furieusement croyante. A...

Cet article provient du blog Bien à Bienne. Cat habite à Bienne et est également auteur de Grand-Maman et 7heures du mat.
Lire la suite sur le blog ›