Un très bref commentaire sur cette dernière lecture. Le livre a été lu très vite, et j’avoue qu’il ne m’a pas excessivement emballée. C’est l’histoire, au demeurant belle et poétique, d’un pasteur qui s’éprend de la jeune aveugle qu’il recueille dans sa famille — fragile et esseulée, sans éducation et ignorante de tout à leur rencontre. La grande naïveté et l’innocence du narrateur ont sans doute fait que j’y ai...

Cet article provient du blog Guillemette Allard-Bares - Auteur, traductrice et amoureuse des mots…. Retrouvez également son article Apprendre et transmettre et Chronique de lecture : Et moi, je vis toujours de Jean d’Ormesson.
Lire la suite sur le blog ›