Une intime conviction – Antoine RaimbaultJacques Viguier, professeur de droit à Toulouse a été acquitté du meurtre de sa femme par une première cour d’assise en 2009. Toutefois, pensant tenir son coupable, le parquet a fait appel. Un second procès a donc eu lieu en 2010, et c’est celui-ci que se propose de suivre le réalisateur. C’est une véritable course contre la montre qui s’engage dans un procès au cours duquel absolument aucune preuve ni...

Cet article provient du blog AuroreInParis. Retrouvez également son article [Cinéma] Deux films de femmes écrits par des hommes : La favorite & Les invisibles et [Cinéma] La mule & Si Beale Street pouvait parler.
Lire la suite sur le blog ›