Dressing, salle d'eau, boudoir... La suite parentale c'est ce luxe ultime qui fait de la chambre à coucher un univers à part entière. Comment l'aménager ? Quelles sont les bonnes astuces pour en avoir une sans exploser les mètres carrés et le budget ? La rédaction s'est penchée sur l'affaire et vous livre les bonnes inspirations avant de vous lancer. 

Parents ou pas, la suite parentale est un luxe auquel on aspire (quasiment) toutes et tous. Un espace divin qui comprend un lit douillet, une douche italienne et un endroit tout particulier destiné à nos vêtements : le rêve ! Quand on a enfin l'occasion de pouvoir se l'offrir, c'est évident qu'on ne va pas laisser l'occasion nous filer entre les doigts. Toutefois, avant de se lancer il vaut mieux être bien conseillé. Comment et où placer la douche ? Opter pour une salle d'eau ouverte sur l'ensemble de la pièce ou la séparer par un mur ? Idem pour le dressing, accolé à la tête de lit ou caché dans le renfoncement du mur ? 

Définir au mieux les espaces 

Tout le monde n'a pas la possibilité de s'offrir une suite parentale de 120 m2 où la définition des espaces ne pose pas problèmes. Pour le commun des mortels il faut s'appliquer à délimiter au mieux les coins que l'on souhaite voir investir la suite. Les basiques sont : la salle d'eau, le dressing et le coin nuit. Pour ceux qui peuvent se permettre une folie un peu plus grande on peut y installer un coin télé, un boudoir maquillage ou un espace bibliothèque, mais attention à moins de vivre dans un château, pas tout à la fois ! 

Retour aux basiques :

la suite parentale étant exclusivement l'espace des parents ou du couple, on peut se permettre d'y installer une salle d'eau semi voir totalement ouverte. Délimitée par des jeux de peinture, une verrière, ou des accessoires de décoration comme un paravent vintage. Mais attention, on est pas à l'hôtel et on y passera plus qu'une ou deux nuits dans cette suite. Il faut donc prendre en compte les bruits de plomberie, notamment lorsque votre conjoint prendra sa douche à 6h le matin alors que vous avez votre journée et que vous avez décidé de vous lever à 10h. Idem pour les bruits de la chasse d'eau qui peuvent devenir très (très) gênants en pleine nuit, sans parler des odeurs... Pour ce qui est du dressing et des autres petits plaisirs qu'on peut s'accorder avec la suite parentale, on joue carrément sur l'ouverture, on s'amuse avec les accessoires comme la tête de lit qui peut faire office de séparation entre le coin bibliothèque et le coin nuit. 

Penser à la praticabilité 

Quand on envisage la suite parentale on peut vite dériver vers des rêves plutôt irréalisables, du genre installer un jaccuzzi dans le coin bain. Il faut garder la tête froide, avoir une suite parentale est déjà un grand pas de fait vers une vie confortable. Le mieux est de rester lucide et pratique dans les plans qu'on envisage. On fait attention aux détails comme l'aération. La salle d'eau ne se retrouvera pas forcément du côté du mur à la fenêtre. Il est important de pouvoir se déplacer dans sa chambre sans se retrouver encombrer par un pouf de boudoir ou un tiroir de dressing ouvert. On mise tout sur un agencement logique et surtout on épure. Une chambre désencombrée est une chambre où l'on se sent bien ! 

Adapter une décoration qui plait au deux membres du couple 

Ok, votre âme de décoratrice amateur ne peut s'empêcher de vouloir tout diriger. Mais si pour le salon et la salle à manger vous avez déjà tout dicté de A à Z, il ne faut pas oublier que la chambre à coucher est aussi le domaine cocoon de votre moitié. Il est donc important de la solliciter dans le choix de la décoration de cette pièce. Le lieu doit être aussi harmonieux pour vous que pour lui/elle. On met en place un tableau avec les goûts de chacun et on se base sur les similitudes pour aboutir au projet final. 

Les meilleures inspirations d'agencement de suites parentales : 

Coralie Techer 

À lire également :

Obsession déco : la cheminée illumine nos intérieurs

20 inspirations pour une loggia cocooning


Aimez Hellocoton sur Facebook