A un moment de mes études, je me suis passionnée pour les jardins. Au point de suivre les cours que l'école du Louvre leur consacrait, au point d'aller écouter les conférences de l'école du paysagiste de Versailles. De ce moment date ma première rencontre avec le jardin de Bomarzo. De pierres et de mousses, de colosses et d'éléphant, de maison penchée en tortue, le jardin de Bomarzo est un lieu entre songe et réalité. Au fond d'une vallée, si étroite qu'elle semble être une...

Cet article provient du blog lathelize. Retrouvez également son article Courir le monde - brève de voyage : pourquoi camper quand il existe Airbnb ? et Courir le monde : voyager bio et zéro déchet en Italie.
Lire la suite sur le blog ›