Des champs de blé à perte de vue, des forêts de pin sombres, un pays plat et un ciel immense... C'est l'image que nous avions de la Pologne. Comme les Tatras slovaques se refusaient à nous et que nous avions envie d'encore un peu de montagne, nous avons planté le camp dans le Parc National des Pieniny, une chaîne de montagnes plus confidentielles que les Tatras polonaises, plus basses aussi. Des alpages vert tendre, des vaches qui ruminent, des chalets et des lacs... Nous avons marché...

Cet article provient du blog lathelize. Retrouvez également son article Courir le monde -brève de voyage : le pire de Airbnb et Courir le monde - manuel de savoir-vivre à l'usage des campeurs.
Lire la suite sur le blog ›