Début 2016, après quelques années sous anti-dépresseurs (Seroplex®, tout d'abord, puis Deroxat®, après un très bref et délétère passage sous Prozac®), j'ai estimé que j'allais mieux et demandé à arrêter le traitement. Mes motivations me semblaient simples et justes. Pour commencer, je me "sentais mieux". Ensuite, je ne vivais plus avec mon mari. Or, dans la mesure où j'avais "commencé" à prendre des traitements régulateurs de l'humeur au court de notre relation, j'estimais...

Cet article provient du blog Elle s'envole vers sa Vie. Ségolène habite à Angoulême et est également auteur de Chaleur enveloppante et (In)confortable anestésie des émotions.
Lire la suite sur le blog ›