Un mois sans alcool pour une année plus saine. L’idée soufflée par les Britanniques d’un janvier sobre semble être la bonne résolution de nombreux individus cette année. 

Trop cliché et surtout souvent intenable, le fameux "nouvelle année, nouvelles résolutions" n’est pas d’actualité pour tout le monde. Il est de fait, par contre, qu’après les 115 repas de famille, entre amis ou collègues, une envie de faire une petite cure détox apparaisse. En 2019, un défi est sur toutes les lèvres. Son nom ? Le Dry January. Initié par l’association britannique Alcohol Change UK en 2013, le janvier sobre vise à mettre son foie au repos en n’ingérant aucune goutte d’alcool pour repenser sa consommation. 

Des bienfaits visibles

Les ravages liés à l’alcool sont nombreux. Accidents cardio-vasculaires, ternissement de la peau ou prise de poids. Le janvier sobre agit sur chacun de ces méfaits de manière rapide. Une étude publiée en 2014 dans New Scientist, un magazine scientifique, en partenariat avec Rajiv Jalan du College London Medical School, relève les actions positives engendrées par le mois sans alcool. Les participants seraient alors plus concentrés, la graisse dans le foie réduite et la perte de poids sans équivoque. Même constat dans l’étude menée en 2018 par l’Université du Sussex. En plus d’une consommation réduite de 4,3 à 3,3 verres par semaine, 70 % des participants ont vu leur état de santé s’améliorer et 71 % disent mieux dormir. 

Votre smartphone s’improvise coach

Le défi a su motiver plus de 100 000 personnes en 2018. Cette année, pour se lancer, une application gratuite existe. Disponible sur Android et Apple Store, elle permet à chacun de suivre à l’aide d’un calendrier l’argent et les calories qui ne seront pas dépensées. 

View this post on Instagram

#dryjanuary2019 #whoplay? #endoftheweekactone

A post shared by F (@dalolore) on


Enfin, loin d’être moralisateur, le Dry January est a effectuer à son rythme. Il n’est donc pas grâce de céder à la tentation, le tout est de boire avec modération et de prendre conscience de son rapport avec l’alcool. Et si finalement, la bonne résolution de 2019, c’était de repartir sur de bonnes bases ? 

À lire également : 

Après-fêtes, comment garder le moral pour la reprise ?

Tendance food : que va t-on adorer en 2019 ?

Cyrine BRmdn


Aimez Hellocoton sur Facebook