Fin octobre, ma bourgeoisie s’est transportée jusqu’à Fécamp, pour deux jours en amoureux – en fait, Eugène et moi étions partis en Normandie il y a quatre ans pour notre premier « vrai » week-end (la première fois que nous ne partions pas chez l’un ou chez l’autre), et j’avais envie d’y retourner (d’autant qu’il y a quatre ans, nous étions déjà partis fin octobre). Bref, je vous passe nos péripéties à base de train en retard, de cruches piapiatantes pendant...

Cet article provient du blog Pomm pomm pidou (waaah). Retrouvez également son article The Art of the Teese et [Octobre].
Lire la suite sur le blog ›