Les prémices d'une relation sont sources de questionnement surtout après 3 ans 1/2 de célibat, un questionnement pas toujours très constructif ou qui reste sans réponse. Essayer de profiter un maximum des moments présent mais un fois seule, le questionnement reviens au galop car j'ai un cerveau qui travaille trop et qui cherche une faille quelques part. Il a trop souffert des précédentes relations et voit anguille sous roche un peu partout. Il m'est plus facile d'écouter les autres...

Cet article provient du blog A l'ombre de mes 40 ans. Retrouvez également son article ... et Ambiguïté.
Lire la suite sur le blog ›