J'ai osé ! Ce fut horrible, mais j'osai. Je montasse sur la balance ! Seigneur, ayez pitié de moi et de mon âme de sain(t)doux. Ca, c'est fait. Ne comptez pas sur moi pour dévoilez ce que je visse (j'arrête là avec les conjugaison bizarre) s'afficher sur le cadran. Tout ce que je peux vous dire, c'est que c'était le genre de balance perfide qui te donne non seulement ton poids (évidemment pas celui auquel tu t'attendais, enfin si, mais avec un petit supplément), mais aussi le...

Cet article provient du blog Fat Bottomed Girl. Cé habite à Namur et est également auteur de Quand y'en a marre et Comment je me suis remise au sport après presque 3 ans d'inactivité physique..
Lire la suite sur le blog ›