Quand MisterBB était petit, le laisser en vacances loin de moi était inenvisageable: comme si on m'ôtait une partie de moi, comme si on me dépossédait de mon rôle de mère, bref, un truc très viscéral. Petit à petit, un jour puis une nuit puis 2 et au final, non seulement je m'apercevais qu'il grandissait sans moi (oui, oui même en 2 jours) mais aussi que prendre du temps pour moi (et nous) était plus que...

Cet article provient du blog Emma June. Emma June est également auteur de Les remèdes de grand-mère et L'enfer du coucher.
Lire la suite sur le blog ›