Alors au début quand ils sont petits, ça va, facile de les amener dehors voir une coccinelle, easy de leur proposer un tour à vélo plutôt que la télé. Mais ensuite, même quand on n’a pas été libertaire depuis le début (et surtout si), les enfants finissent par se faire entendre haut et fort : non ils ne veulent pas aller rendre visite à Tata Alphonsine, et ils n’iront pas. Ce qu’ils aiment faire, c’est rester glander à la maison sans bouger du canapé ou de leur...

Cet article provient du blog Mon enfant mon égal. Evelyne Mester habite à Clermont-Ferrand et est également auteur de Comment lire dans les pensées | La carte du monde #4.
Lire la suite sur le blog ›