Martin Seligman en a parlé lors de sa venue à Paris : nous vivons des chocs positifs. Etat de choc signifie que quelque chose s’est modifié en nous. Quelques jours après la folle représentation de la Nuit du Kif que nous avons faite au Grand Rex, je sens les morceaux de mon intérieur qui tentent de se réorganiser. Mes muscles sont affolés et douloureux, mon cerveau n’arrête plus de chanter Fireworks de Kathy Perry, même quand je lui demande d’arrêter. Il lui a fallu tant de...

Cet article provient du blog Florence Servan-Schreiber. Florence habite à Paris et est également auteur de L’art du compliment et Nos hommes et la gratitude.
Lire la suite sur le blog ›