Ils sont ma raison de vivre. De survivre. Et de vivre. Ils me poussent aussi à me dépasser, à surmonter des défis que je ne pouvais imaginer, à vivre des joies immenses, des peines grandes comme l'horizon, des sentiments tellement forts que parfois je ne sais pas si mon coeur peut les contenir. Depuis ma maternité, je chemine... Je sais que mes enfants ne sont pas mon ultime possession, que ça prend un village pour les faire grandir et les éduquer, que toutes les personnes qu'ils...

Cet article provient du blog Mamanbooh!. Julie habite à Montréal et est également auteur de Notre maison-bonheur et Ma reine.
mamanbooh partage aussi son expérience, avec son article Ma reine: J'ai trouvé cette image ici Depuis que le printemps se pointe le bout du nez, on découvre (un...
Sur le même sujet, Sisi60 en parle dans un reve accecible le salon de thé.... : voilà hier après midi je me suis rendue dans le salon de thé que je frequente celui de mon...
Lire la suite sur le blog ›