Les santiags s’imposent incontestablement comme les chaussures de la rentrée 2018. Portées par la tendance western et les looks de cow-girls affriolants, ces bottines du far west se retrouvent sur tous les catwalks. Du podium au bureau, doit-on vraiment oser les santiags ?  

Reines discrètes chez Isabel Marant, elles étaient un peu plus kitsch dans le vestiaire de Louis Vuitton qui avait décidé de se la jouer Lucky Luke sans complexe. Fendi les imagine plus passe-partout, plus contemporaines façon cuissardes. Du croco, des coloris puissants, de l’or, de l’argent et un talon en bois, elles se veulent plus discrètes sans vraiment l’être.




La néo-santiag, plus simple et plus discrète

À l’image de Fendi, rares sont les modeuses qui assument le total look western au quotidien ! Dans les rues, deux camps s’affrontent. Celles qui n’ont pas froid aux yeux misent sur le côté décalé de la santiag. Des espèces de flammes, un fini à hauteur des mollets et des couleurs singulières, certains modèles sont si réalistes qu’on pourrait penser que les fashionistas sont allées les chercher directement dans un ranch !

Audacieuses, elles font face à celles qui se penchent vers des modèles plus sobres en optant pour la néo-santiag. Cette dernière, proche des ankle boots rock ne reprennent que la pointe singulière de la santiag. Le rendu est une bottine à la coupe puissante mais aux couleurs plus subtiles que les modèles du Grand Ouest : un vinyle noir, un marron laqué qui contraste avec un élastique, ou un cuir blanc à empiècement.

Comment porter la santiag ?

Si sur les podiums de la Fashion Week, les maisons comme Acné studios s’étaient laissées prendre au jeu en imaginant un look mêlant peau de bête et jean brut façon uniforme de palefrenier, la santiag, dans la vraie vie, s’allie à des pièces qui respirent la féminité. Robes vaporeuses, jupes midi fluides, tailleurs-pantalons et surtout beaucoup de jean. Pourtant, si les bottines de cow-boy sont des pièces qui en imposent, la fashionista avertie n’a pas peur de l’associer à des imprimés tout aussi forts. Des carreaux, des grosses rayures ou des petites fleurs, finalement la clé pour adopter la santiag c’est de bafouer les règles du Less is more ! Avec des looks aussi inspirants que ceux dénichés sur Pinterest, on se laisserait presque tenter… Regardez par vous-même !












À lire également : 

Comment porter l'imprimé python ?

25 façons de porter la fausse fourrure

Cyrine BRmdn


Aimez Hellocoton sur Facebook