Si le gratin de courgette est un traumatisme d'enfance chez beaucoup (au même titre que les endives au jambon ou les épinards), ce n'est pas du tout mon cas (moi, je garde plutôt des séquelles du gratin de côtes de bettes ou de celui de purée de chou-fleur...), pour la bonne et simple raison que le fameux gratin de courgette ne faisait pas partie des plats "traditionnels" de la table familiale. Si mon père les cuisinait souvent au four à la mozzarella et à la feta recette dont ma...

Cet article provient du blog Cuillère et saladier. Milounette habite à Paris et est également auteur de Cocktail rose poudré et Tarte rustique courgette-tomate-tapenade.
Lire la suite sur le blog ›