D'habitude, je publie chaque année, comme un marronnier, un billet à la con, pour me plaindre de cette heure d'été qui revient depuis 1973 et la première crise pétrolière, me voler une heure de sommeil. Cette année, c'est samedi et pas dimanche que je le publie. Demain, dès l'aube, avant même que la campagne blanchisse, à cause de cette fichue crise qui n'en finit pas depuis bien avant ma naissance, je partirai. J'irai par la forêt, j'irai par la montagne. 24 heures de bus avec...

Cet article provient du blog Bah !? by CC. CC habite à Audincourt et est également auteur de Merci d'avril et Honte à qui peut chanter.
Lire la suite sur le blog ›