L’ère du body bashing serait-elle sur le point d’être révolue ? C’est en tout cas ce qu’on pourrait croire, tant le body positivism semble gagner du terrain sur les réseaux sociaux ces derniers temps. En effet, pas plus tard que cette semaine, nous vous parlions de la nouvelle politique de l’e-shop Asos qui consistait à assumer les imperfections physiques de ses mannequins, en n’ayant plus recours à Photoshop. De même, le mois dernier, nous nous faisions l’écho du challenge #BigThighTwitter qui prônait l’acceptation de soi et de ses formes.

Une question d'ossature
Et depuis quelques jours, dans la lignée du body positivism, un nouveau mouvement envahit Instagram. Nom de code : #HipDips. Objectif : valoriser le creux présent de chaque côté des hanches chez certaines femmes, entre le bassin et le haut de la cuisse. Un creux qui ne dépend ni de l’alimentation ni du nombre d’heure passées à la salle de sport ni même de la silhouette mais qui est l'objet de nombreux complexe dans la gent féminine. Pourtant, ce petit creux dépend simplement de l'ossature de chaque individu. "Plus le pelvis est haut, plus vos creux seront marqués, avait ainsi expliqué la célèbre coach sportive Heidi Powel, au magazine PopSugar.

Quoi qu'il en soit, dénoncé fin juin dernier par la blogueuse galloise Carys Gray, ce complexe a depuis donné lieu à plus de 22 000 publications sur Instagram et, espérons-le, à une meilleure acceptation de soi chez au moins autant de femmes.












M-L. M.


Aimez Hellocoton sur Facebook