La question du premier et du deuxième enfant ne s’est jamais vraiment posée chez nous. Nous n’étions pas forcément d’accord sur le planning : mon mari a toujours été le premier à vouloir lancer les essais. J’avais insisté pour que nous nous mariions avant l’aîné, pour que le cadet arrive au moins deux ans après. Mais finalement, à quelques mois près, il n’y avait pas eu de grand débat. Depuis la naissance de notre deuxième, et au fur et à...

Cet article provient du blog Die Franzoesin. Alice habite à NRW, Allemagne et est également auteur de Dire au revoir à la maison de ses parents.
Lire la suite sur le blog ›