D’après l’exercice proposé par le groupe Facebook : « L’écriture au coeur de la vie » qui a repris le concept d’un poème de Guillaume Apollinaire. Il y a cette chanson qui ne me quitte pas Il y a cette douceur dans l’air Il y a la neige qui vient par là Il y a l’hymne de la terre. Il y a cet oiseau qui s’envole, Il y a cette mère qui s’affole Il y a ce rêve d’un lointain souvenir Il y a cet insistant désir. Il y a cette...

Cet article provient du blog Valses iréelles. Cordélia Noble est également auteur de Anticiper l’inévitable et Trouver sa voix, c’est parfois difficile.
Lire la suite sur le blog ›