Il y a des pertes qui vous touchent plus que d’autres. Des morts qui sont comme des délivrances, qui devraient vous soulager et en fait, vous torturent… Des « si » qui resteront pour toujours sans réponse. Il y a des gens dont la vie n’est qu’une succession de drames, de douleurs, de peines, de difficultés. Des gens dont la maladie ne sera qu’une lente descente aux enfers, une interminable agonie. Votre rôle sera d’être là, de regarder,...

Cet article provient du blog Le journal d'une mère... débordée !. Muriel est également auteur de Au Clown bar avec #capturlife… et Royal world cup au Royal Monceau Raffles Paris….
Lire la suite sur le blog ›