Dernièrement j'ai entendu à la radio, à une heure de grande écoute,  une émission consacrée à une partie de l'anatomie féminine réservée au plaisir et rien qu'au plaisir, celle-là même que les partisans de l'excision supprime pour des raisons obscures. Comme pour réparer une omission vieille de plusieurs décennies voire plus, l'organe en question a été cité de nombreuses fois par les uns et par les autres. C'est ainsi que j'ai appris que l'injustice a été réparée, et que...

Cet article provient du blog My blog so chou. Rachel habite à Montrouge et est également auteur de L'amour vu du Mont Quadra et "Le chat d'Oran" de Georges Salinas.
Lire la suite sur le blog ›