Tout a été écrit, sauf les conclusions (pour lesquelles m'attend un document dans lequel j'ai noté plein d'idées en cours de route). Le tout doit bien faire 500 pages, ou un peu moins. J'ai attendu ce moment avec impatience tant, pour moi, l'écriture représentait le véritable défi. Ensuite, il s'agissait de voguer calmement (bien qu'au prix d'un travail intensif) vers la date de remise, en se concentrant sur l'intégration des corrections de l'une de mes promotrices*. Mais il se...

Cet article provient du blog Les filles sages. Ness habite à Bruxelles et est également auteur de J-9 et Pour faire style genre...donneuse de leçon.
Lire la suite sur le blog ›