Hazel sait qu’elle n’est pas facile à vivre – et franchement, la plupart des hommes ne sont pas prêts à relever le défi. Si son armée d’animaux domestiques et son goût prononcé pour l’absurde ne les font pas fuir, son absence de filtre la conduit systématiquement à dire ce qu’il ne faut pas dans les moments délicats. Tant pis pour eux. Hazel est une belle personne. Josh connaît Hazel depuis la fac, à un moment où son allégresse loufoque était totalement incompatible...

Cet article provient du blog Laure en Livre. Marie habite à Sucy en Brie et est également auteur de Ce qui nous consumes – Georgia Caldera et C’est lundi que lisez-vous ? #35.
Lire la suite sur le blog ›