Comme tous les jeunes indiens, Mukwa, 11 ans, est envoyé à Sainte-Cécilia, un pensionnat canadien dont l’éducation est confiée à des religieux. Malheureusement, cet établissement ne ressemble en rien à une école traditionnelle. Pour tout apprentissage, le jeune Ojibwé découvre l’humiliation, la privation de nourriture, les mauvais traitements… car le mot d’ordre est Kill the India in the...

Cet article provient du blog le blog de Argali. Argali habite à Belgique et est également auteur de Bleuets et abricots, Natasha KANAPE FONTAINE et Où le soleil s'éteint, Jacques CÔTE.
Lire la suite sur le blog ›