Dossier creation ›

Kintsugi : l'art de réparer les pots cassés

Fermer

Dans une époque troublée où des années de consommation excessive ont laissé place à des réflexions d'ordre écologique, le Kintsugi, art japonais datant pourtant du XVIème siècle invite à poser un regard différents sur nos objets et leur histoire. Partez à la découverte de cette technique de réparation délicate et à contre courant.

Le Kintsugi : un pas artistique vers le zéro déchet

Technique japonaise datant du XVIème siècle, le Kintsugi signifiant littéralement "jointure en or" s'applique traditionnellement à la vaisselle en porcelaine. Elle consiste à réparer un objet cassé à l'aide d'une colle que l'on saupoudre d'or. Ainsi, loin de vouloir camoufler la brisure, celle-ci devient volontairement apparente. Par extension, cette technique s'est ensuite appliquée à la céramique et connait aujourd'hui - dans un contexte de consommation de masse - un regain d'intérêt.

Le Kintsugi : un autre regard sur les objets

En rendant visible plutôt qu'en voulant camoufler, le Kintsugi s'inscrit dans un art de vivre qui vise à apprécier la simplicité, les traces du temps et les imperfections, véritables témoins de l'histoire d'un objet. Un objet cassé n'est donc plus un objet inutile... le Kintsugi signe plutôt son renouveau. Appliquée traditionnellement à la vaisselle, et la colle n'étant pas alimentaire... l'objet brisé devient alors purement décoratif... Il convient alors d'en apprécier les failles et de les sublimer. 100% Compatible avec un mode de vie zéro déchet, le kintsugi en plus d'une philosophie est une très jolie tendance déco ! Saupoudrez d'or vos assiettes murales et céramiques endommagés et passez en mode slow design.

DIY Zéro déchet – Kintsugi, quand le recyclage devient un art !

DIY Zéro déchet – Kintsugi, quand le recyclage devient un art !

Slow design ou la beauté d’une réparation imparfaite mais durable ! Depuis quelques mois, la cause environnementale fait partie intégrante de notre quotidien. Nous nous impliquons considérablement dans une démarche éthique – réduction des déchets, consommer bio et local ou encore s’habiller en fripe.  Ce tutoriel kintsugi s’imposait donc comme une évidence...
Lire la suite ›

Kintsugi : une révélation !

Kintsugi : une révélation !

Le Kintsugi, qui en japonais veut dire « jointure en or », est une méthode de réparation des céramiques et porcelaines cassées venue du pays du soleil levant depuis le XVe siècle. Pour information lorsque de la poudre d’argent est utilisée on parle de Gintsugi. Cela faisait un bon moment que je souhaitais apprendre cette technique. Par intérêt artistique et esthétique bien sûr...
Lire la suite ›

Kintsugi

Kintsugi

Bonne année tout le monde ! Avec les fêtes de fin d'année qui sont enfin arrivées, je peux m'octroyer des petites vacances et poster sur le blog ♥ Sans plus attendre, rentrons dans le vif du sujet, aujourd'hui, on parle céramique brisée. Il y a quelques mois, j'ai reçu la box Kissaten de chez Nekobox, une sélection de vaisselle rappelant celle que l'on peut trouver dans les coffee shops...
Lire la suite ›

Le Kintsugi, l’art de sublimer les objets brisés avec de l’or

Le Kintsugi, l’art de sublimer les objets brisés avec de l’or

Si l’humble décoration Wabi Sabi a réussi à me séduire lorsque je l’ai découverte, c’est aujourd’hui le Kintsugi qui m’interpelle. En effet, à l’époque de la consommation de masse et face au déni du temps qui passe, cet art de vivre m’a beaucoup fait relativisé. Et surtout, il m’a fait apporter un regard neuf sur la décoration. Et en toute honnêteté, je peux dire...
Lire la suite ›

Une autre technique du kintsugi

Une autre technique du kintsugi

Laurette, que je vous ai déjà présentée, avait dans son four de jolies assiettes mais… brisées. Gentiment, elle m’en a données quelques-unes. J’avais bien dernière la tête cette technique japonaise – le Kintsugi – qui permet de réparer les objets en mettant en valeur la faille, le bris, l’aspect cassé. J’ai cherché des kits, malheureusement,...
Lire la suite ›

La technique Kintsugi : une façon originale de récupérer sa porcelaine cassée

Décoration murale à l’aide de la technique Kintsugi

6 / 14

Quand j’étais à Split, je suis passée à Zara home et j’ai acheté plusieurs assiettes. D’ailleurs, ça valait vraiment la peine, il y avait les soldes et l’assiette m’est revenue à 1 / 2 CHF pièce ! Bref, toute contente, je les range dans ma valise et arrivée en Suisse, bien évidemment, les assiettes s’étaient cassées et je n’ai pu en...
Lire la suite ›

Kintsugi ou l'art de réparer les céramiqueS avec de l'or

Kintsugi ou l\'art de réparer les céramiqueS avec de l\'or

On dit Kintsugi, qui signifie "jointure en or", ou Kintsukuroi "réparation en or" pour désigner cet art japonais qui consiste à réparer les céramiques, ou porcelaines, avec de la laque saupoudré d'or. Il apparait au 15ème siècle lorsque le Shogun Ashikoga Yoshimosa envoie un bol de thé cassé en Chine pour le faire réparer. Découvrant la réparation faite avec de vilaines agrafes...
Lire la suite ›

[ DIY ] Transformez la vaisselle cassée en terrarium grâce à la technique Kintsugi

[ DIY ] Transformez la vaisselle cassée en terrarium grâce à la technique Kintsugi

Hello par ici, Place à un DIY végétal, sur le blog, où l’imperfection domine, rappelant vaguement la tendance Wabi Sabi . Et oui, c’est une création un peu différente que je vous présente aujourd’hui, puisque c’est d’une technique fascinante qu’en découle ce Do it yourself. En effet, vous avez forcément croisé dans votre vie, les céramiques...
Lire la suite ›

Zoom sur l'art japonais du Kintsugi

Zoom sur l\'art japonais du Kintsugi

Le concept-store Merci a inauguré hier son exposition baptisée "Imparfait - Nobody's perfect" (jusqu'au 4 février 2017 au 111, Boulevard Beaumarchais dans le 3e à Paris). Sous son immense verrière centrale, la boutique présente des objets et des personnalités pour lesquelles l'imperfection est au coeur du travail. A l'heure de la surconsommation, la réparation, le raccommodage ou encore...
Lire la suite ›

L'art du Kintsukuroi #LFJ12

L\'art du Kintsukuroi #LFJ12

Le Kintsukuroi l'art de "réparer par l'or" désigne une technique japonaise permettant de réparer des objets en céramique en coulant entre les fissures de la laque soupoudrée de poudre d'or. L'histoire Le kintsugi serait apparu lorsque, à la fin du XV...
Lire la suite ›

DIY : pot à pinceaux inspiration Kintsugi

DIY : pot à pinceaux inspiration Kintsugi

Cela fait quelques temps maintenant, que j’entends parler de cette très jolie tradition japonaise qu’est le Kintsugi. Cette tradition datant du XVème siècle consiste en la réparation de céramiques brisées à l’aide d’une laque. Cette laque est ensuite saupoudrée de poudre d’or. Il s’agit ici de remplir un double objectif. D’une part cette technique...
Lire la suite ›

Kintsugi, les cicatrices font partie de l’histoire

Kintsugi, les cicatrices font partie de l’histoire

Les japonais ont cette particularité d'observer le monde qui les entoure avec un regard posé et sage. La philosophie qui est à la base de leur culture en est une preuve constante. Le kintsugi est l'art de réparer des poteries endommagées avec de l'or afin d'illuminer l'existence de l'objet. Il y a des choses qui nous marquent plus que d'autres. Aujourd'hui, dans l'époque que nous vivons,...
Lire la suite ›

Le kintsugi

Le kintsugi

Le kintsugi (金継ぎ?) (japonais : « jointure en or ») ou kintsukuroi (金繕い?) (japonais : « réparation en or ») est une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen d'une résine laquée saupoudrée de poudre d'or1,2. Le kintsugi serait apparu lorsque, à la fin du xve siècle, le shogun Ashikaga Yoshimasa a renvoyé en Chine un bol de thé...
Lire la suite ›

DIY: Table basse ou d’appoint en bois et béton inspiration Kintsugi

DIY: Table basse ou d’appoint en bois et béton inspiration Kintsugi

14 / 14

Enfin un nouveau DIY ! Et à nouveau à l’honneur, le béton, mais cette fois j’ai décidé de mixer avec une inspiration Kintsugi.  Je vous propose aujourd’hui de créer une petite table basse ou d’appoint en bois et béton avec des jolis pieds dorés. Et tout ça pour un tout petit budget, car j’ai seulement dépensé une vingtaine de CHF. Ce dont vous avez...
Lire la suite ›