Résumé de la quatrième de couverture : Dans le premier roman de Daphné du Maurier, qui parut en France en 1950 sous le titre La Chaîne d’amour, la mer, fascinante et cruelle, occupe une place centrale. Elle lie tous les membres de la famille Coombe, installée à Plyn, un port de la côte sud des Cornouailles ; sur un siècle et quatre générations, se déroule le destin de femmes insoumises et d’hommes sauvages, navigateurs ou charpentiers de marine, qui tous ont le visage tourné...

Cet article provient du blog Charlotte Parlotte. Retrouvez également son article La traversée de l’été – Truman Capote et Les chants du large – Emma Hooper.
Lire la suite sur le blog ›