À mon arrivée au pays de la poutine, il était difficile de débuter une soirée sans se noyer dans une foule de chandails des Canadiens. Les non-initiés frôlent la crise cardiaque à chaque but retentissant évidement retransmis sur les milliers d’écrans plasma triomphants aux murs des bars, restaurants, boutiques que compte la ville de Montréal. Curieuse de cette coutume de se retrouver dans les bars les soirs de matchs et de l’ambiance qui paraissait s’en dégager, j’ai...

Cet article provient du blog Carnet d'une Réunionnaise. Mathilde Mercier habite à Montréal et est également auteur de Libérez le chef qui est en vous avec Cook it et Comment cuisiner de la datte?.
Lire la suite sur le blog ›