Je n'ai jamais été naïve sur la bonté universelle de l'homme, je n'ai jamais été une optimiste. Tout juste une lueur d'espoir est née quand j'ai décidé de donner la vie. Cette vie qui, je le savais, n'était pas un cadeau mais je voulais y croire. Croire qu'une nouvelle génération pourrait amener quelque chose de bon. Et aujourd'hui, plus qu'hier, la loi du plus fort est en train de s'imposer et j'ai peur. On a...

Cet article provient du blog Emma June. Emma June est également auteur de Ce manque que je n'ai pas et Marre de la violence à l'école.
Lire la suite sur le blog ›