Remis au cœur de l’actualité par Sarkozy, le terme de « chienlit », qu’il a utilisé pour qualifier les évènements d’Air France fait apparaître, derrière ce petit homme, l’ombre immense du général de Gaulle. Avec ce mot, c’est tout l’imaginaire et le souvenir de Mai 68, qu’il convoque et qui pourrait nous inspirer pour crier à nouveau haut et fort « la chienlit c’est lui ! ». Source http://blogs.mediapart.fr/blog/2iemdb/061015/la-chienlit-cest-lui  Mais la...

Cet article provient du blog les piplettes poilues. Piplette habite à Berlin et est également auteur de Question existentielle n°3 : Pourquoi les féministes sont toujours énervées ?.
Lire la suite sur le blog ›