Une femme, son mari, son amant. L’auteure aurait pu surfer cette relation triangulaire, mais elle a choisi un autre parti pris, plus audacieux, pour rendre l’histoire moins banale qu’elle n’y parait. J’ai lu ce court roman, presque comme une nouvelle, comme une chronique de vie d’une femme qui découvre son corps et ce qui lui fait plaisir

Cet article provient du blog Les Tentatrcies. Les Tentatrices est également auteur de Les Mots Du Soir – Mercredi 17/07/2019 et Méfie-toi de nous – Juliette Bonte.
Lire la suite sur le blog ›