La mer est inexploitée. La terre est mal exploitée. L'homme est surexploitéL'eau, l'air se raréfient et le ciel au fur et à mesure s'atrophie.Et les politiques pratiquent inlassablement le même déni...en tournant le dos au seul défi qui s'impose à l'œil nu: la survie. Survivre...plus question de vivre mais de lutter pour la vie...Enjeu que l'anglais qualifie de "struggle for life". Sauver la planète au lieu de partir à la sauvette...en accentuant le poids d'une dette réelle et...

Cet article provient du blog le journal de personne. Le Journal habite à Lille et est également auteur de L’Islam en gris anthracite et MBAPPE quitte le PSG !.
Lire la suite sur le blog ›