Si la vie m'a fait adoré l'enfant que j'ai été, elle m'a meurtri à l'adolescence. Puis, il y a eu cette jeune adulte triste. Souvent les yeux pleins de larmes, mal dans ses baskets. Jamais heureuse avec des idéaux bien loin de sa réalité. Et puis le déclic. Une grossesse qui te permet de donner la vie, mais pas seulement, qui te fait réaliser que la vie, le souffle, le battement d'un cœur... c'est ça le plus important. Les premières larmes de joies qui donnent le goût à la vie....

Cet article provient du blog ma vie de maman. Priscilla habite à marck et est également auteur de J'avais besoin de vacances... et Les Reines du shopping vs La foir' fouille (Shopping list).
Lire la suite sur le blog ›